collectif9 lance un nouveau film-concert, "La nuit des chevaux volants"!


La nuit des chevaux volants

Un film-concert qui traverse cinq siècles de traditions musicales 8 Juillet, 2021 - 19 h 30 (PDT)

La première aux États-Unis est présentée par Ashland Chamber Music Concerts

*Communiqué de presse par collectif9

collectif9 est fier de présenter La nuit des chevaux volants. Inspiré par la musique qui nous enchante et nous stimule depuis des siècles, ce spectacle est fait de moments d'émerveillement et de mélancolie, et d’autant de cavalcades effrénées. Centré autour de la musique d’Osvaldo Golijov, compositeur argentin contemporain aux racines internationales et aux influences multiples, La nuit des chevaux volants propose un mariage d’arômes sonores en provenance de toute l’Europe: la musique tzigane d’il y a 500 ans - amenée jusqu’à nous par Sapo Perapaskero de l’ensemble roumain Taraf de Haidouks - celle du début du 17e siècle de François Couperin, et la musique classique du 21e siècle. On y retrouve les pièces suivantes:

  • Taraf de Haïdouks (1990): Doina, Hora si briu, Tot Taraful, and Hora Din Caval.

  • François Couperin (1668-1733): 3ème Leçon de Ténèbres, Les Ombres errantes, and La Sultanne

  • Osvaldo Golijov (b. 1960): Tenebrae, Night of the Flying Horses, Lúa Descolorida, and How Slow the Wind

C’est grâce à une collaboration avec le Kronos Quartet que Osvaldo Golijov rencontra Sapo Perapaskero et Taraf de Haidouks. Renouant ainsi avec ses origines d’Europe de l’Est, il collabora plusieurs fois avec eux par la suite, et leur “vola” même un thème pour sa pièce Night of the Flying Horses, un galop débridé qui a donné le nom à notre spectacle. Inspirés par son approche, nous avons arrangé certaines pièces de Taraf, mettant ainsi en valeur la virtuosité et la fougue de nos musiciens tout en leur offrant un terrain de jeu libre et invitant à l’improvisation.


D’une manière assez inattendue, le foisonnement de motifs décoratifs improvisés typiques de la musique tzigane crée une connexion fascinante avec la riche ornementation de la musique baroque française en général, et avec celle de François Couperin en particulier. Couperin étant une des grandes inspirations de Golijov, il lui rend hommage dans Tenebrae mais aussi dans Lua Descolorida, qui nous emporte dans “une promenade au ralenti sur un cheval cosmique”.


Au-delà des liens directs et émotionnels qui unissent ces trois univers entremêlant profonde douleur, beauté sublime, mélancolie, et embrasement ardent, c’est l’immense liberté qu’on y retrouve qui nous a incités à les rassembler de la sorte, créant ainsi un florilège de moments dont la portée universelle nous apporte un réconfort providentiel.


À PROPOS DE COLLECTIF9


L’ensemble à cordes montréalais collectif9 accumule les succès auprès d’auditoires variés depuis ses débuts en 2011. Reconnu pour sa programmation novatrice et pour ses arrangements uniques du répertoire classique, le groupe joue « avec une énergie contagieuse et une vigueur qui captive l’attention du public » (The WholeNote). collectif9 a présenté des concerts à travers l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie. Le groupe est convaincu qu’un changement de contexte peut influencer la communication et l’expérience de la musique.


S’inspirant constamment des façons de faire d’autres mouvements artistiques, collectif9 cherche de nouvelles manières de s’exprimer grâce à la musique classique, et tente de favoriser la communication ainsi que la collaboration entre artistes de tous horizons. collectif9 présente plusieurs programmes à Montréal chaque saison, et leur calendrier de tournée national et international inclut des concerts dans des séries de musique de chambre, des festivals, des universités, et plus. Récemment, on a pu voir le groupe au Festival de Música de Morelia (Mexique), à La Folle journée de Nantes (France), et au Sound Unbound Festival (Barbican Centre, Londres).