• Dorothée Jourdain

Amir Amiri en Résidence et en tournée en France – Juin à Octobre 2021


Amir Amiri - credit Nathaniel Huard

Compositeur et inventeur culturel, le santouriste Amir Amiri tente d'explorer les limites de sa musique et cherche à infiltrer les pratiques musicales de notre temps, en transcendant les frontières et les genres. D'une virtuosité éblouissante et d'une imagination débordante, Amir crée un univers musical enchanteur et unique à chaque représentation.

Amir Amiri a été invité par la Cité internationale à Paris pour une résidence àen juin dernier. Il sera également accueilli en résidence aux Fours à Chaux dans la Manche avant de partir en tournée en France et en Europe.


Dates de tournées


21 juillet, Ensemble Kimya Association FélixVal, Saint-Félicien (Ardèche)


25 juillet, Ensemble Kimya Festival Concerts de Vollore (Puy de Dôme)


21 août, Ensemble Kimya Festival Les Traversées Tatihou - Musiques du large (Manche)


22 août, Ensemble Kimya Association FélixVal, Saint Félicien (Ardèche)


28 août, Ensemble Kimya Festival Terres Vibrantes (Puy-de-Dôme)


1er octobre, Amir Amiri en solo Festival Détours de Babel (Grenoble)


3 octobre, Ensemble Kimya Festival Détours de Babel (Grenoble)


 

À propos d'Amir Amiri

C’est à Téhéran qu’Amir Amiri grandit, consacrant la majeure partie de son temps à l’étude du santur, cithare sur table de 72 cordes au cœur de la tradition savante persane. Il a également étudié la musique classique indienne avec quelques-uns des maîtres, y compris Ravi Shankar et Nusrat Fateh Ali Khan. Dépositaire d’un savoir codifié et rigoureux, il tend à s’affranchir de sa formation classique pour rejoindre d’autres espaces musicaux. A son arrivée au Canada en 1996, il obtient une première bourse pour effectuer une résidence au Banff Centre for the Arts, havre d’inspiration où il retourne régulièrement.

Amir a travaillé tant avec Bob Becker, Edgar Meyer et David Takeno qu’avec les jazzmen Hugh Fraser, Darcy Phillip Gray, Mike Murley et John Stetch. Il a également collaboré avec le chanteur-compositeur Pierre Lapointe, et des ensembles comme Constantinople. Il développe d'autres de ses talents comme la percussion, la composition et la direction musicale, et conseille plusieurs compagnies de théâtre et de danse.

En 2003, Amir a reçu le prix de l’Artiste de l’année par CBC Galaxie Rising Stars. Il s’est également vu décerner le Betty Mitchell Award pour son travail de conception musicale dans la pièce Helen's Necklace. Il a par ailleurs participé aux bandes originales des films Cooking with Stella, Green Revolution, ainsi qu’à quelques documentaires français.


En savoir plus


À propos de l'Ensemble Kimya


Après avoir partagé la scène pendant plusieurs années à Montréal, Amir Amiri (Santour) et Olivier Marin (Alto) ont décidé de poursuivre leur collaboration et d'étendre leur univers musical. Ainsi ils ont créé ce nouvel ensemble Kimya basé à Paris en s’entourant de deux fabuleux musiciens Roméo Monteiro (Percussions) et Myrtille Hetzel (Violoncelle). Leurs différents horizons musicaux se rencontrent pour créer un programme original et insolite Between Mist and Sky alliant musique classique et contemporaine d’Europe, du Moyen-Orient et d’Inde, dans l’esprit des musiciens aventuriers Jordi Savall et Garth Knox.

L’ensemble Kimya (alchimie en arabe) composé de quatre musiciens d’horizons divers, file la métaphore du savant autrefois capable de transformer un alliage métallique en or à travers une musique aux sonorités mêlées, fruit d’une rencontre entre santour, alto, violoncelle et percussions, entre Orient et Occident et qui porte vers des univers inexplorés.

Les créations et adaptations d’Amir Amiri et d’Olivier Marin imprégnées de motifs traditionnels retravaillés dans une approche résolument contemporaine tissent des ponts entre cultures anciennes et temps présent. Leur dialogue musical mêle musique persane et musique classique occidentale : ils étendent leurs recherches au monde des quarts tons propre à la musique orientale mais puisent également leur inspiration dans le répertoire occidental proposant des arrangements originaux des Folies d’Espagne ou Black Brittany de Garth Knox.

Lorsque les cultures se rencontrent, elles se transforment et s’enrichissent mutuellement et si Kimya ravive les trésors du passé, l’ensemble n’en est pas moins tourné vers le futur avec des instruments contemporains hors normes (santour à ponts amovibles, alto de facture italo-persane etc...) et des projets de collaborations avec des artistes numériques comme Myriam Boucher.



10 vues0 commentaire