Simon Bertrand

compositeur

“L’œuvre composée par Bertrand à cette occasion ... témoigne de la subtilité de son oreille harmonique et timbrale, et de son goût pour un certain dépouillement ritualiste.”

— Scena Musicale

  • Facebook

À propos de Simon Bertrand

Winner of the Opus award 2013 for Composer of the Year, first-prize winner of the Prix collégien de Musique Contemporaine 2014, and Winner of the First International Busan Maru Composition Competition in South Korea 2014, Simon Bertrand has an international reputation that has led him to compose for musicians around the globe such as the Musica Nipponia Ensemble (Japan), the Danish Saxophone Quartet (Denmark), the Orchestre Symphonique de Montréal (Canada), the Shanghai Philharmonic Orchestra (China), the Gwandju Symphony Orchestra (Korea), the SMCQ, and the Orchestre National d'île-de-France (France). Highlights for his upcoming seasons include a premiere with the Orchestre Symphonique de Montreal, Les Violons du Roy, and the Nouvel Ensemble Moderne.

Gagnant du prix Opus 2013 pour le compositeur de l’année, récipiendaire du premier Prix collégien de musique contemporaine 2014 et gagnant de l’International Busan Maru Composition Competition de Corée du Sud de 2014, Simon Bertrand connait une réputation à l’internationale qui l’amène à composer pour des musiciens d’à travers le monde tels que le Musica Nipponia Ensemble (Japon), le Danish Saxophone Quartet (Danemark), l’Orchestre Symphonique de Montréal, le Shanghai Philharmonic Orchestra (Chine), le Gwandju Symphony Orchestra (Corée) et l’Orchestre National d’île-de-France (France). Parmi les faits saillants des saisons à venir, on note des oeuvres présentées en primeur mondiale avec l'Orchestre Symphonique de Montréal (OSM), les Violons du Roy, et le Nouvel Ensemble Moderne (NEM).

Projets

Weltengeist [Esprit du monde] de Simon Bertrand sera présenté en primeur mondiale par l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) le samedi 21 novembre dans un concert inspirant!

Le maître finlandais John Storgårds parcourt 300 ans de musique à l’occasion de ce concert regroupant des œuvres au pouvoir d’évocation bouleversant. De la prière solennelle de Bach à la méditation fraternelle d’Arvo Pärt, en passant par la création du Québécois Simon Bertrand, ce concert entouré d’une aura spirituelle redonnera espoir et sens dans un monde en questionnement.

En savoir plus

La première de Création de Bertrand sur les Poèmes d'Hélène Dorion par les Violons du roy était initialement prévue pour mars 2020, mais a dûe être reportée au printemps 2021 en conjonction avec le Festival du Livre.

«Des mots de givre et de grands vents. Lisez-la, écoutez-la: vous sortirez fortifié de cette fragilité consentie. Comme moi, vous sentirez davantage “comme résonne la vie”»  - Bruno Doucey à propos des poèmes d'Hélène Dorion.

En savoir plus

Simon Bertrand collabore avec le poète américain Paul Auster pour mettre en musique ses poèmes. Grâce au support du Conseil des arts et lettres du Québec et du New York State Council on the Arts, Bertrand écrira un cycle d'oeuvres qui sera joué en primeur mondiale par le Nouvel Ensemble Moderne (NEM) lors de la saison 22-23.

En savoir plus

Programmes et projets

Du crépuscule à l’aube

Du crépuscule à l’aube

Orchestra

Musique orchestrale

2013

La Chasse Galerie

La Chasse Galerie

Orchestra

Musique orchestrale

2013

Critiques

LUDWIG VAN MONTRÉAL

 

Du Crépuscule à L’aube, de Bertrand, une pièce très réussie, bien construite et qui captive par ses contrastes et son utilisation brillante du rythme.” 

—  Caroline Rodgers,

Septembre 2018

LE SOLEIL

 

“... la musique du compositeur Simon Bertrand, avec ses ruissellements cuivrés, collait tout à fait à la dimension cosmique de Poussière de soleil (Peinture de Jean-Paul Riopelle). Le geste créateur explosait littéralement à l'écran pour donner naissance à un magma d'une blancheur puissante.” 

—  Richard Boisvert,

Mars 2015

SCENA MUSICALE

 

“L’œuvre composée par Bertrand à cette occasion ... témoigne de la subtilité de son oreille harmonique et timbrale, et de son goût pour un certain dépouillement ritualiste.” 

—  Maxime McKinley,

Septembre 2014

Vidéos

Audio

Nouvelles