Yegor Dyachkov

violoncelle

“Dyachkov est sans aucun doute un violoncelliste de grande envergure : un coup d'archet naturel, un son riche et profond, une grande concentration, un sens de l'interprétation, il a tout.”

— La Presse

  • Instagram
  • Grey Spotify Icon
  • Grey SoundCloud Icon
  • YouTube
  • Grey iTunes Icon

À propos de Yegor Dyachkov

Lauded for his remarkable stage presence, depth of insight, nuance and generosity, cellist Yegor Dyachkov is an inspired musician. Since being proclaimed Artist of the Year by the Canadian Broadcasting Corporation in 2000, Dyachkov has gone on to perform throughout Europe, Latin America, Asia, and North America. 


A champion of new music, Dyachkov has premiered works dedicated to him such as the Sonata by Jacques Hétu, Atonement by Christos Hatzis, Vez by Ana Sokolovic, as well as the concerti Ironman by Michael Oesterle and Menuhin: Présence by the late André Prévost. He was invited by Yo-Yo Ma and Sony Music to take part in the Silk Road Project. Dyachkov has a special kinship with the works of Messiaen and the sublime in music, as witnessed by his performances of the Quartet for the End of Time, a work he has performed over a dozen times. 


In addition to his regular recitals in Montreal and Quebec, Yegor recently performed Tchaikovsky's Rococo Variations with the Vancouver Symphony Orchestra and with the Orchestre Symphonique de Québec.

Loué pour sa remarquable présence sur scène, sa qualité d’écoute, son jeu nuancé et sa générosité, le violoncelliste Yegor Dyachkov est un récitaliste, chambriste et soliste inspiré. Depuis qu’il a été proclamé Artiste de l’année par Radio-Canada, il se produit en Europe, en Asie, en Amérique latine, au Canada et aux États-Unis, où il fait ses débuts au Lincoln Center de New York en octobre 2000. 


Yegor Dyachkov accorde une place de choix à la création musicale d’aujourd’hui. Il crée plusieurs œuvres qui lui sont dédiées : la Sonate de Jacques Hétu, Ironman pour violoncelle et orchestre de Michael Oesterle, Vez pour violoncelle seul d’Ana Sokolovic, ainsi que Menuhin : Présence, un concerto écrit pour lui par le regretté André Prévost. Yo-Yo Ma et Sony Music l’ont invité à participer au Silk Road Project


En plus de ses récitals réguliers à Montréal et Québec, Yegor a récemment interprété les Variations rococo de Tchaikovsky avec le Vancouver Symphony Orchestra et l'Orchestre Symphonique de Québec.

Programmes et projets

Les sonates pour violoncelle de Beethoven forment une des pierres angulaires du répertoire de musique de chambre et ont un impact extraordinaire lorsque jouées dans un seul récital. Les variations sont parfois considérées comme des œuvres périphériques du compositeur. Notre expérience de ces petits bijoux nous les fait considérer plutôt comme des manifestations magistrales de certains aspects majeurs de la nature du génie créateur du Beethoven : simplicité, humour, virtuosité dans la fantaisie.

La musique de ce programme va de la farce à la satire. L’auditeur y sera certainement autant séduit par l’humour féerique de Chout de Prokofiev  que par la puissante et émouvante Sonate de Schnittke. Chout ou Conte du bouffon de Prokofieff est contemporain de la suite Pulcinella de Stravinsky. Les deux œuvres sont tirées d’une musique de ballet inspirée par l’esprit de la commedia dell’arte. La suite italienne de Stravinsky est élaborée à partir de thèmes de Pergolèse, celui-là même dont l’opéra bouffe « La serva Padrona » avait donné lieu en son temps à la « querelle des bouffons » opposant Jean-Jacques Rousseau et Jean-Philippe Rameau. Le programme se terminera avec ce chef-d’œuvre incontesté pour violoncelle et piano de l’ère soviétique (ou la magnifique sonate de Prokofiev). Tout du long, on peut apprécier l’étonnante variété du répertoire russe. Le rappel pourrait même vous étonner davantage !

La première partie de ce récital est conçue dans un esprit ludique. Le récital s’ouvre sur une œuvre poignante, mais aussi festive, élaborée à partir d’un thème populaire slovaque. Par la suite, les deux autres œuvres de Martinu serviront de trait d’union entre la musique d’inspiration classique et populaire et permettront de pénétrer en douceur dans l’univers du jazz de Kapustin puis du tango de Piazzolla.

Critiques

“La douceur veloutée du violoncelle de Dyachkov, due à la fois aux compétences techniques et à l'expressivité, est remarquable.” 

—  Ultra High Fidelity Magazine

“Dyachkov est sans aucun doute un violoncelliste de grande envergure : un coup d'archet naturel, un son riche et profond, une grande concentration, un sens de l'interprétation, il a tout.” 

—  La Presse

“Dyachkov nous réserve des moments d’émerveillement. Une belle sonorité, chacune des notes est exquise, tombe aisément en place, et il a une manière de concevoir la phrase comme un tout, quelle que soit sa longueur, et de la livrer en un seul geste harmonieux, parfait.” 

—  The Globe and Mail

Vidéos

Audio

Discographie

Nouvelles

Posts are coming soon
Stay tuned...