Cris Derksen 04 credit Tanja Tiziana LR.

Gabriela Ortiz

Seis Piezas a Violeta

Seis Piezas a Violeta

for string quartet and piano

pour quatuor à cordes et piano

"Having been raised in a family where Latin American folklore and the so called "Canto Nuevo" were always present, I had the opportunity to be in contact with South American composers, singers and groups through which I acquainted myself with the music of Violeta Parra. As a girl I met Uruguayan performer Daniel Viglietti, Argentinean Mercedes Sosa, and Chileans Victor and the famous Inti-llimani. All of them gave me the access read to Violeta’s songs which I enjoyed enormously although, due to my age, I was not yet aware of the meaning of her texts and her own life.

After Pinochet’s coup, I had the opportunity to be in touch with the members of Inti-llimani during the group’s forced exile, either on their visits to Mexico or during my years of study in Europe. Our last encounter took place in the port city of Valparaiso, during the winter of 2001, in a Chile that had recovered its democracy. Thanks to all this, I was able to deepen my knowledge of the greatness of this Chilean composer and performer Violeta Parra. Later on, the Cuarteto Latinoamericano commissioned a work to celebrate its twentieth anniversary and, taking into account that three of them had seen the first light in the very country where this extraordinary woman was born, I decided to write and dedicate this quintet to her memory.

The work is divided in six small pieces, three of them: Andean Prelude, Song of the Little Angel and Amen are inspired and closely related in a very personal way to the life of Violeta, whereas the remaining ones, Austral Geometry, Genesic Rhythm and Danza Esdrújula are studies that utilize certain technical aspects of polyrhythms already used in other works of mine."
- Gabriela Ortiz

« Ayant été élevée dans une famille où le folklore latino-américain et le soi-disant Canto Nuevo étaient toujours présents, j'ai eu l'occasion de connaître des compositeurs, chanteurs et groupes sud-américains à travers lesquels j'ai découvert la musique de Violeta Parra. Alors que j’étais jeune fille, j'ai rencontré l'interprète uruguayen Daniel Viglietti, l'argentine Mercedes Sosa ainsi que Victor et le célèbre Inti-illimani, tous deux chiliens. Toutes ces personnes m'ont donné l’opportunité de lire les chansons de Violeta, qui m'ont énormément plu, même si en raison de mon âge, je n'étais pas encore en mesure de saisir pleinement la signification de ses textes et l’histoire de sa vie.


Après le coup d'État de Pinochet, j'ai pu être en contact avec les membres d'Inti-illimani pendant l'exil forcé du groupe, parfois lors de leurs visites au Mexique, parfois pendant mes années d'études en Europe. Notre dernière rencontre a eu lieu dans la ville portuaire de Valparaiso, durant l'hiver 2001, dans un Chili à nouveau démocratique. Tout ceci m’a permis d’approfondir mon appréciation de la grandeur de cette compositrice et interprète chilienne, Violeta Parra. Par la suite, le Cuarteto Latinoamericano m'a commandé une œuvre pour célébrer son vingtième anniversaire et, compte tenu du fait que trois d'entre eux avaient vu le jour dans le pays même où est née cette femme extraordinaire, j'ai choisi d’écrire et de dédier ce quintette à sa mémoire.


L'œuvre est divisée en six petites pièces, dont trois : Andean Prelude, Song of the Little Angel et Amen sont inspirées et liées de manière très personnelle à la vie de Violeta, tandis que les autres, Austral Geometry, Genesic Rhythm et Danza Esdrújula, sont des études qui intègrent certains aspects techniques de polyrythmies déjà utilisées dans d'autres de mes œuvres. »

- Gabriela Ortiz

Écouter

SPÉCIFICATIONS

Durée :

17'

Mouvements :

I. Preludio Andino
II. Geometría Austral
III. Rítmo Genésico
IV. Canto del Angelito
V. Danza Esdrújula
VI. Amen

I. Preludio Andino
II. Geometría Austral
III. Rítmo Genésico
IV. Canto del Angelito
V. Danza Esdrújula
VI. Amen

Rôles :

string quartet, piano

Instrumentation :

string quartet, piano

quatuor à cordes et piano

Spécifications techniques :

Langue:

CONTEXTE

Date de composition:

2002

Commissaire:

Cuarteto Latinoamericano with funds provided by The Mexican Institute of Fine Arts

Cuarteto Latinoamericano financé par le Mexican Institute of Fine Arts

Représentations:

Premiere: November, 2002; Sala Blas Galindo, Centro Nacional de las Artes, Mexico City, Mexico

Premiàre: 2002; Sala Blas Galindo, Centro Nacional de las Artes, Mexico

Prix:

Presse:

À PROPOS DU COMPOSITEUR

Gabriela Ortiz is one of the most vibrant musicians emerging on the international scene. Her musical language achieves an extraordinary and expressive synthesis of tradition and the avant-garde, combining high art, folk music, and jazz in novel, refined, and personal ways. 


¡Unicamente la Verdad!, Ortiz's video opera created in collaboration with video artist Ruben Ortiz Torres, has received critical acclaim in Bloomington, Indiana; the Mexico City Festival and Long Beach, California. Recent orchestral commissions include Hominum for the National Symphony Orchestra of Mexico, Yanga for the Los Angeles Philharmonic, and Antropolis for the Louisiana Symphony Orchestra. Her recent opera, Luciérnaga (Firefly), for solo soprano, premiered in 2018 at the Vertice festival. The Royal Scottish National Orchestra recorded and performed her work Hominum in Fall of 2018. 


In fall of 2019, The Los Angeles Philharmonic, Gustavo Dudamel, and the Tambuco Percussion Ensemble performed the world premiere of Yanga; The New World Symphony presented Hominum; and the LA Phil presented the UK premiere of Téenek - Ivenciones de territorio in their London tour. Upcoming commissions include collaborations with the Orchestre symphonique de Bretagne and the Cincinnati Symphony Orchestra.

Gabriela Ortiz est parmi les musiciennes les plus dynamiques et les plus inspirantes à émerger sur la scène internationale. Son langage musical, qui fait appel d’une manière neuve, souvent raffinée et toujours personnelle, aussi bien au grand art et à la musique populaire qu’au jazz, réalise une extraordinaire synthèse, fort expressive, de la tradition et de l’avant-garde. 


¡Unicamente la Verdad!, son vidéo-opéra, a été créé en collaboration avec le vidéaste Ruben Ortiz Torres et a été joué à Bloomington, Indiana, au Mexico City Festival et à Long Beach en Californie. Ses récentes commissions pour orchestre incluent Hominum pour l'Orchestre Symphonique National de Mexico, Yanga pour le Los Angeles Philharmonic et Antropolis pour le Louisiana Symphony Orchestra. Son plus récent opéra, Luciérnaga (Luciole), pour soprano solo, a été présenté en primeur mondiale au Vertice festival en 2018. 


Le Royal Scottish National Orchestra a enregistré et joué son oeuvre Hominum à l'automne 2018. En automne 2019, le LA Phil, Gustavo Dudamel, et l’ensemble de percussion Tambuco ont présenté en primeur mondiale l’oeuvre Yanga; le New World Symphony a présenté Hominum; et le LA Phil a présenté Téenek - Ivenciones de territorio lors de leur tournée à Londres. Ses prochaines commandes incluent des collaborations avec l’Orchestre symphonique de Bretagne et le Cincinnati Symphony Orchestra.

À PROPOS DU LIBRETTISTE

En savoir plus

À propos de l'œuvre