Cris Derksen 04 credit Tanja Tiziana LR.

Brian Current

Clarence and Anita

Clarence and Anita

Music by Brian Current
Libretto by Anton Piatigorsky

Musique par Brian Current
Livret d'Anton Piatigorsky

The opera transpires over the summer and fall of 1991, when Clarence Thomas was nominated to the US Supreme Court, and was subsequently confirmed by the Senate. In the most contentious and dramatic confirmation hearings of the modern era, Thomas was accused of sexual harassment by Anita Hill, a former colleague and employee. Thomas, in turn, accused her of lying. As the Senate investigated both charges, and as the media reported and magnified each salacious detail, a cultural war ignited in the United States, illuminating the changing statuses of African-Americans, and of women of all races, as well as the nation’s latent fears around those shifts. In retrospect, the event was the key beginning of our present cultural soul-searching on the enormous issue of sexual harassment.

In the hearings, a wounded Judge Thomas declared the Senate’s investigation a ‘high-tech lynching’. He claimed that the country would never allow an independent thinking black man to rise to power without being attacked. Professor Hill countered by offering straight-forward and powerful testimonial, and asking why she would expose herself to embarrassment and public abuse if the charges weren’t true. Some senators and reporters, exposing their deep misogyny, accused Hill of consciously setting out to destroy a respected man, and publicly worried that men in general would not be able to protect themselves from plotting and powerful women in the new America.

The opera focuses primarily on the high emotions and personal stories of Clarence Thomas and Anita Hill. It does so by drawing upon the latent resentments and bigotry of the time, the historical struggles against racism and for women’s rights, and the complex interaction of all these forces in this one particular incident.

We, the creators, strongly believe Anita Hill’s accusation was true, and the opera will offer credence to her claim. However, the story does not intend to demonize Clarence Thomas. For this opera to be a great work of art, both Thomas’s and Hill’s high emotions, their genuine fears and aspirations, and the unique conflicts they faced in America in the early 1990s must be explored in all their complexity, regardless of questions of guilt. Both Hill and Thomas suffered terribly in the hearings. Their awful, operatic emotions were part of a cultural problem that still rages on today.

L'opéra se déroule pendant l'été et l'automne 1991, alors que Clarence Thomas est nommé à la Cour suprême des États-Unis, puis confirmé par le Sénat. Lors des audiences de confirmation, sans doute les plus controversées et les plus polémiques de l'ère moderne, Thomas a été accusé de harcèlement sexuel par Anita Hill, une ancienne collègue et employée. Thomas, à son tour, l'a accusée de mensonge. Alors que le Sénat enquêtait sur les deux accusations, et que les médias rapportaient et amplifiaient chaque détail salace, une guerre culturelle a secoué aux États-Unis, mettant en lumière l'évolution de la condition des Afro-Américains et des femmes de toutes races, ainsi que les craintes latentes de la nation face à ces changements. Rétrospectivement, cet événement a été le déclencheur fondamental de notre examen de conscience culturel actuel concernant la question cruciale du harcèlement sexuel.


Au cours des auditions, le juge Thomas, blessé, a déclaré que l'enquête du Sénat était un « lynchage de haute voltige ». Il a affirmé que le pays ne permettrait jamais à un homme noir à la pensée indépendante d'accéder au pouvoir sans d’abord l’attaquer. La professeure Hill a répliqué en offrant des témoignages directs et marquants, et en demandant pourquoi elle risquerait de s'exposer à l'embarras et à l'injure publique si les accusations n'étaient pas fondées. Certains sénateurs et journalistes, en révélant du coup leur profonde misogynie, ont accusé Hill de vouloir sciemment détruire un homme respecté, et se sont inquiétés publiquement du fait que les hommes en général ne seraient pas en mesure de se protéger contre les complots et les femmes puissantes dans la nouvelle Amérique.


L'opéra se concentre principalement sur les émotions intenses et les expériences personnelles de Clarence Thomas et Anita Hill. L’œuvre puise à même les ressentiments latents et la bigoterie de l'époque, les luttes historiques contre le racisme et pour les droits des femmes, et l'interaction complexe de toutes ces dimensions dans cet incident particulier.


Nous, les créateurs, croyons fermement que l'accusation d'Anita Hill était fondée, et l'opéra ajoutera de la crédibilité à ses dires. L'œuvre n'a cependant pas pour but de diaboliser Clarence Thomas. Pour que cet opéra soit une grande œuvre d'art, il doit explorer dans toute leur complexité les émotions profondes de Thomas et de Hill, leurs craintes et leurs aspirations réelles, ainsi que les conflits uniques auxquels ils ont été confrontés dans l'Amérique du début des années 1990, et ce indépendamment des questions de culpabilité. Les audiences ont constitué une épreuve très difficile pour Hill et Thomas. Leurs émotions troubles et leur déchirement ont révélé un problème culturel qui fait encore rage aujourd'hui.

Écouter

SPÉCIFICATIONS

Durée :

Mouvements :

Rôles :

Il y a deux personnages principaux, Clarence Thomas et Anita Hill, et un certain nombre de rôles centraux - sénateurs clés, journalistes, membres de la famille, amis. Un petit chœur joue les autres journalistes, sénateurs et juges de la Cour suprême.

Instrumentation :

Spécifications techniques :

Langue:

CONTEXTE

Date de composition:

2023

Commissaire:

Représentations:

Premiere TBD

Première à venir

Prix:

Presse:

À PROPOS DU COMPOSITEUR

Brian Current writes music that is brimming with energy – sometimes with the propulsive rhythms of so-called minimalist music, sometimes with a more delicate sense of flux, but almost always with a sense of motion and playfulness about the treatment of time and texture. These features have won him numerous honours, including a Guggenheim Fellowship, the Barlow Prize for Orchestral Music, and Italy’s Premio Fedora for his new chamber opera Airline Icarus. His concert-length work for Orchestra, Chorus, and Soloists, The River of Light, is premiering with the Vancouver Bach Choir and Orchestra in May of 2019. Future projects include a vertical opera about Glenn Gould on the wall of Toronto's Telus Centre, a commission for Cambridge's Ora Singers and a commission for the Eckhardt-Gramatté competition.

Brian Current a fait ses études musicales à l'Université McGill et à la University of California (Berkeley), où il a obtenu un doctorat en 2002. Sa musique, louangée et interprétée dans le monde entier, est aussi diffusée dans plus de 35 pays et lui a valu de nombreuses récompenses, notamment une bourse de la Guggenheim Fellowship, le Prix Barlow pour la musique orchestrale (États-Unis), le Prix Premio Fedora for Chamber Opera (Italie), le Concours de commandes de composition Azrieli ainsi qu'une œuvre sélectionnée (catégorie moins de 30 ans) par la Tribune internationale des compositeurs, à Paris.

À PROPOS DU LIBRETTISTE

En savoir plus

À propos de l'œuvre